Dans les coulisses de la sélection des albums du Prix départemental « je lis, j’élis » 2018

Chaque année, le dernier jeudi de juin, c’est le même rituel à la Bibliothèque Départementale de Prêt (la « bibliothèque des bibliothèques » du département) : une trentaine de bibliothécaires jeunesse venus des 4 coins de la Haute-Vienne se réunissent pour une journée intense, riche en émotions, en rebondissements, coups de cœur et coups de gueule en tous genres, la sélection des 15 albums du prix « je lis, j’élis ».

Chaque bibliothèque a le droit d’apporter au maximum 3 coups de cœur à présenter et à défendre face à des collègues et une libraire (heureusement !) impitoyables. Au préalable, la BDP a validé la candidature des albums selon plusieurs critères dont l’année de parution (cette année, 2017 ou dernier semestre 2016) et le renouveau des auteurs/illustrateurs (un auteur qui a déjà concouru ne peut pas être sélectionné pendant les 2 années suivantes, pluralité oblige. Début juin, on nous communique la « liste des auteurs interdits » qui donne lieu à des « ah, ouf !! » et des « oh nooooon !! » mais c’est comme ça).

La journée commence par (un café) la lecture individuelle des albums proposés en lot 1. Ensuite les bibliothécaires concernés présentent et défendent leur album « coup de coeur » (voir encadré) puis on vote à main levée pour choisir les 5 heureux élus du lot.

Graines de sable
(Mon coup de cœur du lot 1, extrait de mon argumentaire) « Le titre déjà est réjouissant, « graines de sable », un mot d’enfant qui annonce toute l’imagination que les petits sont capables de développer à partir d’un petit rien comme un peu de sable au fond des chaussures après les vacances […] Un album au graphisme rêveur dans lequel on sème et on s’aime… »

Vient alors l’étape de vérification de la nationalité des auteurs : pas plus de 2 étrangers par lot sinon, on risque de ne pas pouvoir les faire venir en animation dans les classes et lors de la remise du prix (« Mais siii, je vous jure que ce génial québécois a de la famille en France ! Allez, quoi !! »). Enfin, on décide si le choix des albums donne un lot homogène (4 histoires de loup ? trop d’albums rigolos ? on revote…?)

Il est 11h, on s’attaque au (café) lot 2 jusqu’à 13h. Pause déjeuner sur place tout en discutant âprement les choix de la matinée et en commençant mine de rien un lobbying d’enfer pour le lot 3 à venir… « La leçon d’Escoffier est vraiment trash pour du lot 2 !! » « Pas du tout ! Les enfants sont capables d’entendre ce genre d’histoires, il ne faut pas les prendre pour des idiots ! », « Hitler dans le lot 3 ? Pfff… c’est au programme de fin de cm2 ! les ce2 et cm1 vont rien comprendre ! » « Mais si, le thème est universel et largement transposable aux problématiques d’aujourd’hui !! » Etc, etc.

Vers 16h30, on tient nos 15 albums qui, comme chaque année, n’auront pas fait l’unanimité mais c’est le jeu de la démocratie ! Pour ma part, j’essaie de garder à l’esprit qu’on choisit des livres que les enfants et leurs enseignants vont lire, aimer, rejeter, jouer en classe, des livres dont ils vont se souvenir toute leur scolarité et emprunter encore et encore à la médiathèque, si fiers de les retrouver sur les rayonnages parce qu’ils ont une histoire avec eux, ou bien oublier immédiatement et c’est pas grave. Bref, j’essaie de garder à l’esprit que nous, bibliothécaires modestes et passionnés, sommes des passeurs d’histoires, des vecteurs de débats, des écarquilleurs d’yeux, les degrés des barreaux de l’échelle qui amèneront les petits citoyens des écoles à continuer à emprunter le chemin des urnes à l’âge mûr des grands choix démocratiques (si, si, j’y crois vraiment), que ce soit par conviction intime ou par nostalgie des votes « je lis, j’élis »… cela fera toujours des abstentionnistes en moins !

Et je termine sur ces belles paroles car le travail lui, n’est pas terminé ! Il faut désormais commander les ouvrages, les équiper, les estampiller, les lire et les travailler pour les présenter à la rentrée aux écoles.

Ferons-nous mieux que 25 classes participant cette année ? (Marianne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s