Le putois qui m’aimait

le-putois-qui-maimait
Marc Barnett / Patrick McDonnell, Milan, 2016

Un homme découvre un putois devant sa porte. Il n’est tout d’abord pas effrayé par l’animal, avant de découvrir que celui-ci est décidé à le suivre. Malgré ses tentatives pour lui échapper, l’homme ne parvient pas à distancer la bête. Taxi, opéra, cimetière, carnaval… rien n’y fait. Ce n’est qu’au bout de plusieurs tentatives qu’il parvient à le semer. Il achète une nouvelle maison et commence une vie nouvelle. Mais l’homme s’interroge : que fait le putois en ce moment même ? A-t-il commencé à suivre quelqu’un d’autre ? L’homme part donc à sa recherche et, quand il le retrouve, décide de garder un œil sur lui, afin de s’assurer qu’il ne le suive pas à nouveau…

Impossible de ne pas sourire à la lecture du titre (je sais, je l’ai testé sur deux classes de grande section de maternelle !) ni de se laisser embarquer dans cette histoire de cache-cache à travers la ville et à travers les sentiments. Si les illustrations adoptent sobrement un code trois couleurs très réussi, l’album, lui, brosse toutes les couleurs de nos émotions avec une grande tendresse et beaucoup d’humour. Une très jolie histoire pour laquelle aucun âge minimum ni maximum n’est requis ! A découvrir, pour tous, donc. (Marianne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s